Chambre à partir de 50 €

Jacques Cœur

Jacques Cœur est né vers 1400 à Bourges, capitale du duché de Berry, et est décédé le 25 novembre 1456 sur l’île de Chios, possession de la République de Gênes en mer Égée.

Jacques Cœur naît en pleine guerre de Cent Ans. Il est le fils d’un riche marchand pelletier de Bourges, fournisseur du duc et se marie encore mineur avec Macée de Léodepart, petite-fille du maître de la monnaie de Bourges et fille d’un prévôt de Bourges.

Son mariage l’introduit à la cour du futur Charles VII et il devient rapidement un important négociant qui acquiert en peu de temps une fortune considérable. Il noue des relations commerciales avec les pays du Levant, l'Espagne, l'Italie, et établit des comptoirs à Tours, Lyon, Montpellier et Rouen. Ses activités sont multiples (banque, change, mines, etc.). Ses bateaux sillonnent la Méditerranée chargés des étoffes d'Alexandrie, des tapis de Perse et des parfums d'Arabie ou des soieries de Florence. Il va lui-même à Damas en 1432. Quatre ans plus tard, il est maître des monnaies. En 1439, Charles VII en fait son grand argentier. Puis il est commissaire des États de Languedoc et anobli en 1441, membre du Conseil du Roi en 1442, visiteur général des gabelles pour le Languedoc en 1447. La même année il frappe des pièces d'argent connues comme « Gros de Jacques Cœur ». Il bénéficie de l'amitié que lui porte Agnès Sorel. Le superbe hôtel particulier qu’il fait construire et décorer à Bourges est un signe éminent de distinction.

Mais cette réussite éclatante est probablement la cause de sa disgrâce. Le Grand Conseil et le roi se retournent contre Jacques Cœur en l'accusant d'avoir floué le trône. Il est arrêté mais parvient à fuir et à trouver refuge auprès du pape et meurt peu après. Une enquête de quatre ans menée par Jean Dauvet à travers tout le royaume permet à la couronne de saisir une grande partie de ses biens et créances.